En poursuivant votre navigation sur ce site vous autorisez l'utilisation de cookies.

Sport

L'info sport en direct
  1. Après la victoire du PSG Handball face à Montpellier un peu plus tôt dans la soirée, Nantes est allé l'emporter à Toulouse, dans le cadre de la 21e journée de Lidl Starligue (25-32). Un succès qui permet au H de conforter sa 2e place au classement. De son côté, Nîmes Gard s'est défait chez lui d'Ivry (25-20), et revient à un tout petit point de Montpellier (3e). Dans les deux autres matches de la soirée, Tremblay (7e) a arraché in extremis un succès chez lui, face à l'avant-dernier istréens (27-26), tandis que Dunkerque (10e) a battu la lanterne rouge, Pontault-Combault (30-26). 
  2. Le PSG Handball a tenu son rang ce samedi en s’imposant face à Montpellier (33-26), dans le cadre de la 21e journée de Lidl Starligue. Paris est plus que jamais leader.

  3. Victoire à domicile du PSG Handball qui s’impose face à Montpellier au terme d’une rencontre comptant pour la 21e journée de Lidl Starligue (33-26). Les hommes de Raul Gonzalez ont très vite pris la direction des opérations sans jamais laisser le moindre espoir à des Héraultais dépassés en défense et en manque d’efficacité offensive. Au classement, et en attendant les résultats des autres matches, le PSG reste large leader, tandis que Montpellier conserve provisoirement sa 3e place.
  4. Chambéry a sans doute définitivement assuré sa place dans le Top 5 de la Lidl Star Lig à la faveur de sa victoire (30-23, mi-temps : 16-11) jeudi sur Aix-en-Provence.  Un match d'ouverture de la 21e journée au cours duquel les Savoyards ont su gérer leur avantage construit dès la première période dans le sillage notamment de Quentin Minel (8 buts) et Yann Genty (14 arrêts à 44%). Au classement, les joueurs d’Erick Mathé (4e) prennent une longueur d’avance sur Nîmes, qui reçoit Ivry, samedi (18h).
  5. Qualifiées pour la finale de la Coupe de France depuis le 6 avril dernier, aux dépens de Celles (27-24), les Brestoises sont enfin fixées quant à l’identité de leurs ultimes adversaires dans la compétition. Sans surprise, ce sont les Messines, qui s’apprêtent à disputer le Final Four de la Ligue des champions, qui les ont rejointes. Les Dragonnes ont en effet disposé des Niçoises, ce mercredi, dans la seconde demi-finale (24-19). La finale se tiendra le samedi 25 mai prochain.
  6. Les Messines sont enfin fixées sur leur sort, elles qui s’apprêtent à jouer le premier Final Four de leur histoire en Ligue des champions. Le 11 mai prochain à Budapest, les Dragonnes tâcheront de rallier la finale de la C1 aux dépens des Russes de Rostov. L’autre demi-finale mettra aux prises le même jour les Hongroises de Györ et les Norvégiennes de Kristiansand. Pour une finale programmée le lendemain, le dimanche 12 mai.
  7. Trois jours après sa déroute au Portugal (33-27), l'équipe de France de handball a pris sa revanche sur ce même adversaire ce dimanche à Strasbourg (33-24). Les hommes de Didier Dinart reprennent la tête de leur groupe qualificatif pour l'Euro 2020.

  8. Humiliée jeudi soir au Portugal (33-27), l'équipe de France a lavé l'affront en prenant sa revanche ce dimanche à Strasbourg (33-24), dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020. Les partenaires de Nikola Karabatic, cette fois sur le terrain et particulièrement précieux, ont encore longuement bataillé (16-15 à la pause). Mais contrairement à la rencontre disputée à Guimaraes, les Bleus ont intensifié leurs efforts dans le deuxième acte. Les hommes de Didier Dinart reprennent les commandes de la poule 6. Il faudra un autre succès en juin en Lituanie ou face à la Roumanie pour valider définitivement la qualification.
  9. L’euphorie du hand féminin français, déjà champion d’Europe et champion du monde, est prolongé par les Messines, qui s’offrent le premier Final Four de l’histoire pour un club de l’Hexagone en Ligue des champions.  

  10. Les Messines l'ont fait ! Et c'est historique. Au terme d'une semaine marquée par l'humiliation de l'équipe de France masculine au Portugal, les filles permettent une fois encore de maintenir le hand tricolore au plus haut niveau avec la première qualification d'une équipe française pour le Final Four de la Ligue des champions.  Le club lorrain, le plus titré de l'Hexagone, après 3 échecs consécutifs au même stade de la compétition, a franchi ce cap samedi, dans ses Arènes inviolées en Coupe d'Europe cette saison, en dominant Bucarest (23-22), une semaine après un plus large succès en Roumanie (31-26).  Les joueuses d'Emmanuel Mayonnade auront donc le privilège de se frotter au gratin européen (Gyor, Kristiansand et Rostov) le week-end des 11 et 12 mai prochains.  
  11. Au terme de l’une des pires prestations de l’équipe de France depuis longtemps, Didier Dinart, le sélectionneur des Bleus humiliés jeudi au Portugal (33-27), s'est livré à un mea culpa.  "Nous avons des imperfections dont il faudra tirer des enseignements, au niveau du coaching et dans la façon de préparer les matches. Je préfère penser que c’est dans mon sens, dans la façon de gérer le collectif et l’approche tactique. Les joueurs sont certes les premiers acteurs, mais l’identité et le ton d’une équipe dépendent souvent de son entraîneur."
  12. Au terme de l’une des pires prestations de l’équipe de France depuis longtemps, si le sélectionneur Didier Dinart assume ses responsabilités, Valentin Porte livre une analyse sans concession de la déroute des Bleus au Portugal (33-27).

  13. Les médaillés de bronze du dernier Mondial ont vécu un terrible camouflet jeudi, à Guimaraes, où l’équipe de France s’incline (33-27) en éliminatoires de l’Euro 2020 face au Portugal. Une première depuis... 70 ans ! Une revanche est attendue dès dimanche, à Strasbourg.

  14. Quelle claque ! L'équipe de France, 3 mois seulement après sa médaille de bronze lors des derniers Mondiaux, a subi un affront aussi spectaculaire qu'improbable en allant s'incliner très lourdement jeudi, à Guimaraes, face à un Portugal renaissant (33-27) dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020. Un incroyable coup de tonnerre, puisque les Lusitaniens, absents des grands rendez-vous internationaux depuis l'Euro 2006, ne comptaient jusqu'à ce jour qu'un seul succès face aux Tricolores - c'était en 1949 (6-7)... et à 11 contre 11. Les Portugais s'emparent du même coup des commandes du groupe de qualification, alors que les joueurs de Didier Dinart seront attendus de pied ferme par leurs supporters dès dimanche, au Rhénus de Strasbourg (17h30), pour une indispensable revanche face à ce même adversaire.  
  15. "Voici plus de deux mois que l’équipe de France n’a plus été réunie, il nous faudra rafraîchir notre partition pour être efficace. À nous de réaliser deux prestations abouties pour remporter deux victoires et nous assurer la qualification." Guillaume Gille, l'entraîneur-adjoint et préparateur physique de l'équipe de France masculine, fixe la feuille de route à l'heure d'aborder les 3e et 4e tours des qualifications pour l'Euro 2020. Une double confrontation face au Portugal.   Après 2 victoires face à la Lituanie (42-27) et contre la Roumanie (31-21), les Bleus doivent confirmer ce jeudi, à Guimaraes (21h) puis encore dimanche, à Strasbourg (17h30). Face à un adversaire que la France n'a plus affronté depuis 10 ans et dont Guillaume Gille dresse le portrait. Séduisant.   "Le handball portugais poursuit sa structuration, notamment au travers de ses clubs qui soufflent un vent de renouveau dans les coupes d’Europe. Les équipes jeunes portugaises obtiennent aussi d’excellents résultats. Si c’est une nation qui ne participe pas aux grands rendez-vous internationaux, elle retrouve de l’allant et les ressources perdues durant les 15 dernières années. (...) L’équipe portugaise déploie un jeu vif et rapide : tout ce qui est produit est cohérent et propre. Elle utilise bien ses ressources, c’est donc une formation à prendre au sérieux d’autant qu’elle jouera libérée face à nous. La part d’inconnue est plus importante car nous disposons de moins d’éléments et de vécu sur cette équipe qui s’est montrée solide en Lituanie et face à la Roumanie qu’elle a laissée à 13 buts !" La méfiance est de mise.